Quand faut-il aller le voir l’orthodontiste


Orthodontie / mercredi, août 29th, 2018

L’orthodontie renvoie au diagnostic comme l’indique la Fédération des dentistes spécialistes du Québec, à la prévention mais également à la correction du mauvais positionnement ou alignement des dents et des mâchoires. L’orthodontiste est alors un spécialiste de la correction des défauts de la plastique dentaire. Contrairement au dentiste, il n’effectue ni soin, ni extraction. Il ne faut donc pas pour autant oublier de consulter régulièrement son dentiste, même si l’on est déjà traité par un orthodontiste.

Qui doit faire appel à l’orthodontiste ?

Toutes les personnes de tous âges peuvent bénéficier d’un traitement orthodontique nous rappelle l’orthodontiste riviere-des-prairies. Généralement, c’est le dentiste lui-même qui oriente le patient vers un orthodontiste si besoin car certaines personnes sont plus à risques concernant les problèmes de positionnement des dents et des mâchoires.

Pourquoi faire appel à l’orthodontie?

Généralement, on fait appel à un traitement orthodontique à titre de prévention. Notamment chez l’enfant, les dents trop en avant pourraient recevoir un choc. Chez l’adulte, lorsque les dents se chevauchent, les risques de caries et d’inflammations des gencives augmentent.

Quand faire appel à l’orthodontiste?

Le but du traitement orthodontique n’est pas essentiellement esthétique, il est avant tout fonctionnel. En effet, pour une bonne mastication, une bonne déglutition, une bonne respiration et une meilleure prévention des caries, il est fondamental que les dents soient bien alignées.

Nombreux sont les problèmes que peuvent traiter l’orthodontiste. Tout d’abord, l’orthodontiste agit sur la déformation de la mâchoire. Ensuite, il opère sur les dents qui présentent un excès d’espace entre elles. Enfin, il intervient sur les dents et/ou les mâchoires ayant subi un traumatisme.

Pour les enfants, le meilleur moment pour consulter un orthodontiste est celui où les dents de lait commencent à tomber, c’est-à-dire vers l’âge de 6 ou 7 ans. A ce moment-là, le spécialiste peut déjà vérifier si des anomalies de position existent. Le praticien complète l’examen de la dentition de l’enfant par des radiographies lui permettant de détecter d’éventuelles anomalies de nombre ou de position des futures dents telles: une béance dentaire entre les incisives du haut et du bas, une déviation entre le milieu des dents du haut et du bas lorsque les dents sont serrées, un gros décalage entre les mâchoires du haut et du bas. Enfin, lorsque les dents de devant commencent à tomber, le regard peut être attiré, surtout à la mâchoire intérieure, par un manque de place pour l’évolution des dents définitives.

Les adultes par contre peuvent avoir recours à l’orthodontie à n’importe quel moment de sa vie, entre 20  et 77 ans. Pour eux il s’agit d’investir dans un plus beau sourire par souci d’esthétique. Par ailleurs, l’adulte présente aussi une diversité d’anomalies associées à la malocclusion et au déchaussement dentaire. L’orthodontie doit alors prendre en compte qu’ils sont en absence de croissance ; elle doit aussi considérer l’état du tissus de soutiens de ses dents; l’état de sa denture à savoir l’usure dentaire ou la couronne et son état de santé général. Le mouvement orthodontique est ainsi plus lent que chez l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *